L'histoire du clown thérapeutique en bref...
0 commentaires

 

Le   clown thérapeutique existe déjà depuis plus de 30 ans à travers le monde, dans un grand mouvement d’humanisation des soins dont le Dr Patch Adams est certainement un des ambassadeurs les plus connus. 

Cette belle aventure a commencé en 1984, simultanément aux États-Unis avec Michael Christiansen qui fondera le Clown Care avec le Big Apple Circus à New York, et au Canada avec Karen Ridd au Winnipeg Children’s Hospital. Suivront d’autres initiatives à travers le monde comme l’Association Rire-Médecin en France et les Doutores da Alegria au Brésil. 

En  1999, Olivier Hugues-Terreault et Melissa Holland revenant de différents stages, dont avec le Dr Adams, ont créé Dr Clown, à Montréal, qui œuvre aussi maintenant  à Québec et à Toronto. 

La technique du clown thérapeutique s’est raffinée avec les années, elle est incontestablement devenue sérieuse et très rigoureuse, lorsque gérée par des professionnels.

Ce métier, parce qu’il en est un, peut devenir un outil merveilleux lorsque régi par des règles sévères, un code de déontologie, un encadrement psychologique professionnel ainsi que des formations adéquates. 

En 2012, il y a dans le monde des dizaines d’organismes comme Clowns Thérapeutiques Saguenay (SOS Clown) qui forment des artistes professionnels de la scène afin de devenir des clowns thérapeutiques compétents ayant une proposition claire, le clown sans trop de costumes flamboyants dans les centres hospitaliers.

 

Historique au Saguenay
0 commentaires

 

C’est en 1999 que Josée Gagnon a été touchée par cette merveilleuse  aventure. Après sa rencontre avec Melissa Holland et Olivier-Hugues  Terreault, fondateurs de Dr Clown, elle participe à des formations et  quelques événements avec Dr. Clown.

Elle décide en 2003, de revenir  dans sa région natale. Constatant qu’aucun service professionnel  n’existe au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sachant que Dr Clown n’envisage  pas de s’implanter dans la région, elle décide de fonder SOS Clown avec  l’appui de ses « maîtres ».

 

Moïra  Scheffer-Pineault, une improvisatrice de la région, ayant plusieurs  compétences complémentaires, dont l’administration, s’allie au projet  et ainsi elles fondent SOS Clown